logo« SPECIAL CHAMPIONNAT D’EUROPE »
Comme tous les quatre ans désormais, l’équipe de France-Police féminine était engagée, du 10 au 14 mars 2014 à LA HAYE (P-B), dans son championnat d’Europe. L’Autriche et le Danemark se dressaient sur la route de nos médaillées de bronze de l’édition précédente.

Dans l’autre groupe l’Allemagne, tenante du titre, la Norvège, la Hongrie et les Pays-Bas devaient en découdre. Les deux premiers de chaque poule disputeraient la finale, les deuxièmes lutteraient pour le bronze et les autres pour les places d’honneur. Telle était la formule adoptée cette année. Le match initial se soldait par une large victoire 33 à 21, nos filles refusant d’adopter la politique de l’Autriche ! Le lendemain 12 mars, nos tricolores renvoyaient les danoises à la niche sans se faire mordre (23 / 17) et s’offraient ainsi le droit de briguer un nouveau titre continental après celui de 2008. Pendant ce temps, norvégiennes et teutonnes étrillaient copieusement tout ce qui se présentait sur leur route avant de se neutraliser dans une ultime rencontre soldée par un score de parité. Au petit jeu du goal-average d’étonnantes scandinaves arrachaient leur qualification pour la finale. Ce 13 mars, certes un jeudi, allait-il porter chance à nos couleurs ? C’était déjà formidable de savoir les protégées de Thierry MAYEUR et de son staff assurées d’une médaille. Chacun aurait d’ailleurs certainement signé des deux mains au préalable, dans le contexte du sport policier actuel, peu enclin à encourager le haut niveau et pénalisant le renouvèlement des pratiquants. Quoiqu’il en soit, nos « fliquettes » allaient s’accrocher à leur rêve. Emmenées par Sabrina LEGENTY, Maureen MARCHAL ou encore Aurélie HEMERY, piliers de la sélection de l’Intérieur, nos bleues luttaient de toute leur âme. Sans doute sous la pression de l’enjeu, de trop nombreux immanquables et des gardiennes de buts en deçà de leur niveau et de leurs prestations habituelles étaient les facteurs clés des difficultés à venir. La défense tenait bon cependant et à la pause rien n’était fait. Mais la qualité handballistique et la profondeur du banc de la Norvège allaient avoir raison du mental français. Dans le « money-time » la France était pourtant toujours aux basques de son adversaire (19 / 21). Elle marquait même un vingtième but que la table de marque « oubliait » curieusement, au vu et au su du public et des officiels, les protestations du staff franco-policier restant vaines. Après deux jets de sept mètres manqués, nos gauloises devaient laisser la victoire à une très belle équipe de Norvège (23 / 20). Toute réclamation devenue inutile, c’est en grand seigneur que le collectif français reconnaissait la supériorité nordique. A l’arrivée, un joli titre de vice-champions d’Europe et une superbe médaille d’argent tombaient avec satisfaction dans l’escarcelle du hand policier hexagonal. Dans deux ans, notre équipe masculine repartira à son tour balle en mains pour une autre aventure européenne.

Mais pour cette passe hollandaise 2014, LA HAYE était sans doute un peu trop haute !?! …


QUELQUES MESSAGES RECUS :
J-Claude LEGAL : « Bravo à nos filles pour cette médaille d’argent, sans oublier notre entraîneur Thierry, félicitations au staff dans son intégralité. »
Valérie PENEAU : « Cette performance est extraordinaire...Bien sûr en arrivant en finale, on espère la remporter, mais il faut savoir apprécier sa performance et celle-ci en est une grande. Bravo à toutes et à tous ceux qui les ont menées si loin. »
Rémi HYPOLITE: Tu les embrasseras pour moi à l'occasion ainsi que Thierry et les autres copains
Denis AOUSTIN : « BRAVO aux filles ! Je ne suis pas étonné du comportement de Thierry, c'est la race des seigneurs. »
Claude  BRIGANT : « Toutes mes félicitations pour cette belle médaille … à l'équipe et bien sûr au staff ».

Le 28 mars 2014.                                                                                                                                                                                                          A     bientôt . . .     ;-)